VEB signe l'engagement sur le climat du secteur bien-être

engagement Vandeurzen

Aujourd'hui, 12 janvier 2017, la VEB a signé l'engagement sur le climat du ministre Vandeurzen et de différentes organisation sectorielles au sein du département du Bien-être, de la Santé publique et de la Famille. Cette déclaration s'inscrit dans l'Accord de Paris sur le climat et dans le cadre de notre propre Plan d'action Énergie-Efficacité.

Jo Vandeurzen, ministre flamand du Bien-être, de la Santé publique et de la Famille : "Jusqu'à présent, nos organisations faîtières et leurs collaborateurs ont déjà prouvé que les défis de santé et de bien-être complexes, ainsi que ceux relatifs à l'efficacité, peuvent être abordés avec une chaleureuse humanité. Les futures générations comptent sur nous pour pouvoir encore leur offrir ces soins corrects après 2050. Je suis donc heureux de me joindre aux huit organisations faîtières de notre secteur, au fonctionnaire dirigeant du département Bien-être, Santé publique et Famille et à la Vlaams EnergieBedrijf pour lutter contre le changement climatique. Nous avons pour cela signé aujourd'hui treize engagements chiffrés."

Le secteur et la VEB se rangent derrière les 13 engagements suivants:

1. Pour tous les bâtiments existants, le secteur s'efforce d'en arriver à une économie d'énergie annuelle de 2,09 % pour 2030. Cette mesure sera déjà évaluée une première fois en 2020.
2. Le ministre donnera des directives au secteur et, en vue d'économies d'énergie maximales, mettra des moyens à disposition pour financer sur mesure les diagnostics de prestations énergétiques. Par établissement, ceux-ci doivent avoir pour résultat un plan d'action avec différents investissements possibles. Dans ce diagnostic, la faisabilité éventuelle de contrats de services énergétiques sera également examinée, et les diagnostics existants seront pris en compte.
3. Le secteur s'engage à mettre en œuvre toutes les mesures proposées dans le diagnostic qui peuvent être récupérées dans les 5 ans. Dans le cas contraire, les coûts du diagnostic pour l'établissement sont remboursés.
4. Le ministre mettra également des moyens à disposition pour investir, par le biais d'un fonds de roulement dans les mesures proposées dans le diagnostic qui ont une période de récupération de plus de 5 ans.
5. Chaque établissement élaborera pour fin 2020 un plan de vision climatique. Le contenu d'un plan de vision climatique sera défini en concertation avec le secteur.
6. Toute nouvelle construction dans le secteur sera, à partir de 2018 (date de la demande de permis d'urbanisme), pratiquement neutre au point de vue énergétique, et durable. Une construction pratiquement neutre au point de vue énergétique est optimalisée au niveau des coûts pour la méthodologie EPN existante.
7. Chaque établissement désignera un membre du personnel qui reçoit dans le cadre de ses activités du temps et des possibilités de développement pour endosser le rôle deresponsable climatique. Un établissement peut toutefois choisir que ce rôle soit rempli par la réalisation d'une expertise externe ou en unissant les efforts.
8. Le ministre soutiendra les organisations faîtières aux niveaux du contenu et/ou financier pour reprendre dans les prochaines années leur rôle de sensibilisation en connaissance de cause.
9. Les organisations faîtières essayeront de placerle thème du climat en première placede la gestion et de la direction des établissements concernés par le bien-être, la santé publique et la famille.
10. L'accent est mis au maximum surles énergies renouvelables et l'électricité verte dans la politiques d'achat des établissements.
11. Des outils pourle contrôle/l'analyse comparative seront développés.
12. Le secteur metdes données à dispositionen vue des objectifs climatiques.
13. Le secteur estactivement impliqué dans le développement et la mise en œuvre ultérieure et dans le suivi et l'évaluation des différents aspects qui font l'objet de la présente déclaration d'engagement.

La VEB propose un soutien juridique et par projet pour mettre en œuvre les diagnostics de prestations énergétiques et les mesures d'économie et d'efficacité. En outre, nous enrichissons Terra avec des données provenant du secteur afin de permettre des rapports et une analyse comparative. Conjointement avec le VIPA, la VEB examine actuellement comment traduire concrètement les engagements.

Signataires :

Lieve Van Den Bossche – Directeur FDGG
Annelies Mincke – Coordinatrice Jo-In
Peter Degadt – Administrateur délégué ZorgnetIcuro
Véronique De Schaepmeester - Administrateur délégué Vlozo
Luc Jaminé – Directeur général SOM
Alex Verhoeven - Directeur Ruimte VVSG
Hendrik Delaruelle – Directeur général Vlaams Welzijnsverbond
Ann Gaublomme – Directeur Verso
Karine Moykens – Fonctionnaire dirigeant VIPA, Département Bien-être, Santé publique et Famille
François Bettens – Directeur général ff – Vlaams EnergieBedrijf
Jo Vandeurzen - Ministre flamand du Bien-être, de la Santé publique et de la Famille