Premiers secours pour un refroidissement économe en énergie

évaporation
Vous recherchez une alternative économe en énergie à la climatisation traditionnelle ? De telles alternatives existent !

Tout d'abord, il est utile de réduire les besoins de refroidissement par une bonne isolation, l'utilisation d'ombres et de stores (automatiques).

Vous avez en outre le choix entre un refroidissement actif ou passif.

Le fonctionnement d'une pompe à chaleur peut être inversé pour refroidir, nous appelons cela le refroidissement actif. Comment fonctionne une pompe à chaleur, déjà ?

Une pompe à chaleur extrait la chaleur de sources naturelles, telles que la terre ou l'air, et la transporte via de l'eau de refroidissement (un mélange de l'eau et glycol). Cette eau a un faible point d'ébullition. L'eau est portée à ébullition par le biais d'un compresseur. La condensation élimine la chaleur de l'eau de refroidissement. Cette chaleur est transmise à la pièce à chauffer.

En inversant entièrement ce processus, on retire la chaleur de la pièce. Le compresseur utilise cette chaleur pour refroidir l'eau de refroidissement. Cette eau refroidit ensuite vos sols ou vos murs.

Si vous souhaitez un refroidissement encore plus efficace sur le plan énergétique, vous pouvez opter pour le refroidissement passif. Le compresseur n'est alors pas utilisé. La fraîcheur est extraite directement du sol. Cela peut refroidir votre pièce de 2 à 4°. Le seul inconvénient est qu'à mesure que l'été avance, le sous-sol est également moins frais, de sorte que le système refroidit moins efficacement.

Le refroidissement adiabatique utilise le processus naturel d'évaporation de l'eau. Le débit d'air est humidifié, ce qui fait augmenter le taux d'humidité et baisser la température. Lisez notre blog dédié à ce sujet ici.

Il existe donc de nombreuses options si vous voulez refroidir de manière plus efficace sur le plan énergétique. Le bureau d'études discutera des systèmes les plus adaptés à votre situation spécifique.