Terra révèle les tendances de notre politique énergétique

data-analyse energie
Vu le plus grand nombre de services publics ayant accès à Terra, la base de donnée patrimoniales et énergétiques de la Flandre, nous disposons d’une mine d'informations précieuses. À quoi les organisations s'attaquent-elles en priorité, et sommes-nous sur la bonne voie pour 2050 ?

8954 organisations utilisent déjà Terra. En 2021, Terra a enregistré cinq fois plus d’activité qu’en 2020. Qu’y font ces organisations ? Elles demandent entre autres des scans énergétiques. On en dénombre déjà plus de 2000 au total. Ces scans génèrent ensuite des mesures recommandées, avec coût d'investissement prévu, durée d’amortissement et économies de CO2. Terra compte ainsi déjà 17 489 mesures. L’organisation peut mentionner dans Terra les mesures qu’elle a mises en œuvre.

Que constate-t-on ?

Les 8 % de mesures mises en œuvre représentent 5,5 % de l’investissement total. Les organisations optent donc avant tout pour les mesures impliquant des bénéfices plus immédiats (gains rapides, donc faible ratio euro/kWh).

Seules 15 mesures mises en œuvre portent sur  l'enveloppe du bâtiment, à savoir l'isolation des murs, des sols et des toits. D'autre part, 25 % du montant investi est destiné à la rénovation de chaufferies à combustible fossile.

Nous saluons bien sûr toutes les mesures visant à réduire la consommation d'énergie. Toutefois, par comparaison avec le Trias Energetica, la priorisation devrait être inversée :



En isolant vos bâtiments (toits, sols, murs), vous réduisez réellement la demande d'énergie, alors qu'en remplaçant votre chaudière à gaz, vous vous limitez à utiliser le combustible fossile plus efficacement. Les ajustements de contrôle, le relighting et le vitrage sont d’autres mesures relevant de cette première priorité.

L'accroissement des sources d'énergie renouvelables peut bien sûr se faire par le biais de panneaux solaires, que ce soit en gestion propre ou par le biais d'un financement par des tiers, mais aussi par l'énergie éolienne ou des chaufferies bivalentes, autrement dit en combinaison avec une pompe à chaleur, par exemple.

Lors de l’entretien de feed-back suivant un scan énergétique, le bureau d'études discute de la séquence de mesures la plus logique. En incluant des actions de mesure temporaires en option dans votre scan énergétique, vous pouvez obtenir des conseils encore plus précis concernant votre situation spécifique.

Pour en savoir plus sur nos scans énergétiques, cliquez ici